Ore Sanjou !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche 11 avril 2010

Merci Cam !

Mercredi 11 octobre 2006

Le propriétaire de l'Avalon Club nous a quitté

Triste nouvelle pour les aficionados des séries live japonaises et les grands nostalgiques.

Jun Tatara, acteur japonais connu en France pour avoir interprété le proprietaire de l'Avalon Club dans la série X-Or, nous a quitté a la fin du mois dernier. Il était âgé de 89 ans.

Né le 4 août 1917, il avait également joué dans le célèbre film d'Akira Kurosawa,Les Sept Samouraïs.

Samedi 15 avril 2006

Sens commercial

2ème "article" du jour.


Certains vendeurs n'ont vraiment aucun sens commercial que c'en est cocasse.
Il y a une semaine, je me rends dans une petite boutique de jeux de rôle (nan, chuis pas geek, mini-Darkseid me bat sur ce terrain ;) ) : petite boutique sombre et poussiéreuse mais accueil chaleureux.
Au moment de passer à la caisse, le vendeur est au téléphone et vu la conversation, il s'agit d'un appel personnel. Poli, j'attends. Au bout de trois minutes, je lance un timide "excusez-moi, pourriez vous encaisser mes achats ?" 
Le vendeur me fait signe d'attendre de la main.
Encore 3 minutes, je redemande et là... et là !
Il ne me dit rien, toujours en pleine conversation, se lève et va au milieu de la boutique continuer sa conversation, me plantant là comme un ***.
Deux autes vendeurs jouaient à la PSP dans le magasin...

Autre truc, hier chez un libraire : je demande conseil à un vendeur (plus âgé que moi) : il me tutoies !
Je reste poli, insiste sur le vous : il continue à me tutoyer.
Je me serai adressé à lui en le tutoyant, comment aurait-il réagi ?

Au SAV d'une grande surface d'informatique : 3 employés, 4 clients dont moi.
Un seul des 3 employés bosse, les deux autres discutent.
Les gens s'impatientent, une dame lache un "Que c'est long!" bien sonore.
Le bosseur demande de l'aide à ses collègues qui l'envoient sur les roses : "minute".
Minute qui durera plus d'une demi-heure...
La dame avant moi voulait juste connaîte le prix d'une imprimante : elle a attendu une demi-heure pour avoir l'info !
Moi, je voulais échanger un jeu qui ne tournait pas sur mon PC.
Le vendeur refuse, arguant du fait : "rien ne me dit que vous l'avez pas piraté'.
J'insiste, lui expliquant qu'il ne fonctionne pas, lui décrivant ce qui arrive sur mon PC et précisant que je demande simplement un échange ou un remboursement comme le prévoit la loi et le réglement du magasin affiché à côté de lui.

Il hésite et me refuse l'échange ou le remboursement.
Heureusement, un copain s'est proposé pour me le racheter.

Comment choisit-on d'être vendeur quand on se fout du métier ?
Je pleins Cookie et comprends ce qu'il ressent...
C'est un coup à perdre des clients...

Dimanche 9 avril 2006

Vive les surprises !

Je m'étais juré de ne plus revoir Turkish Star Wars : une fois m'avait suffit mais visiblement, certain adore et j'ai subit avec plaisir je dois l'avouer une seconde projection de ce nanard des étoiles.
Je pense suivre le même entraînement que le héros : c'est très efficace si j'en crois le film !

Par contre, je me demande comment j'ai pu survivre au Dragon électrique de 80 000 volts ?
Ah si !
Grâce aux commentaires de Geoff !
Sans lui, j'aurai balancé mon gobelet en plastique sur l'écran, je crois.

Pour en revenir au titre, j'adore les surprises qui sont réellement des surprises !
Alors merci à tous, le geste m'a beaucoup touché et ça m'a fait très plaisir !

Bises à tous !

Vendredi 24 mars 2006

Dur dur d'être en CDD

Le titre, c'est pour le jeu de mollet avec la chanson du célèbre fermier ;)

Nan car ça y est, j'embraye sur un nouveau CDD à la fin de mon CDD actuel : ça va me faire au total un an de plein emploi !
Ca me change de mes 2 ans et demi de galère sans emploi sans chômage... pourvu que ça dur !
Mais mine de rien, j'ai calculé, pour toucher une retraite, je devrais bosser jusqu'à... 72 ans !
Vu les problèmes de santé de mon père à (plus de) 60 ans, ça me paraît mission impossible.
Quoique... ce soir (enfin hier soir, vu qu'il est minuit passé lol) aux infos, il y avait un sujet sur un conducteur de bus encore en activité qui fêtait... ses 100 ans !
Ca se passait aux Etats-Unis... 
Comme quoi.

Côté RPG (puisque Bey me lit, ça fait au moins deux rôlistes à suivre ce blog, autant en parler ;) ) :
Ce soir (hier soir), j'ai tout foutu mes scénarios que je mitonais avec amour à la corbeille et je reviens à mon idée initiale : 100% délire et humoristique (c'est le seul type de jeu où tout le monde s'amuse et surtout ou tout le monde reste éveillé ;) ).

Tant pis pour les Jedi et les Jawa.
Non mais.

Ce sera Sailor Moon RPG.
Je plaiante, c'est du second degré...
ou pas.

Note pour Bey : Watto (ton extra-terrestre, pas le cartoon qui est une illusion collective de panda) fera un très bon Youma ;)

En plus, ça rend homage au ghost boy, un jeu avec des rouquines en mini jupe.
Je suis sûr qu'il apprécierait le geste.

Samedi 11 mars 2006

Albator : c'est plus pour les enfants

Chouette, chouette, chouette ! MCM diffuse la dernière série Albator en date.
Vu le prix du coffret DVD, je n'avais pas acheté la bête et ma radinerie est donc récompensée.
Le vendeur m'avait prévenu : c'est une version plus adulte et plus mature d'Albator.

Okay, voyons de quoi il en retourne :

La première image de cette nouvelle série est un gros plan sur les nichons de Nausicaa dans son bain.
Ouch ! Ah ouai, c'est adulte en effet.
La suite le confirme : gros plan sur son postérieur.
Ca commence bien.

Voyons la suite :
Ramis (qui ne s'appelle plus Ramis car ellitisme d'otaku oblige, tout le monde garde son nom japonais) est désormai un loubard pas respectueux de son père et qui va casser la gueule aux autes loubards du quartier.
Bon, ça, c'est ce que le vendeur doit appeller "une version plus mature d'Albator".
La suite n'est pas mieux : Stellie, la petite fille de 7 ans, a ici dans les 18 ans : elle porte une mini-jupe vraiment mini et ne pense qu'à pécho Ramis (bah oui, c'est une version adulte).
Manque de pot pour elle, le Ramis ne pense qu'à se bastonner...

Comme c'est une version plus adulte, Albator (pardon Herlock) est ici un dur, un vrai : fini les pistolets lasers, place aux bonnes vieilles armes à feu. Il n'hésite pas à refroidir Vilak d'une balle entre les deux yeux, alors que celui-ci vient l'arrêter.
Courte carrière pour Vilak qui ne tient même pas un épisode (contre ue quarantaine dans la première série)...

Albator, c'est vraiment un dur : et pour le montrer, il abat aussi un chameau.
Sans doute un clin d'oeil au film Conan le barbare, sauf que Schwarzie, il se contente de lui coller une mandale, au chameau.
D'ici à ce qu'Herlock affronte BB au prochain épisode, il n'y a pas des kilomètres...

Comme c'est une version adulte(bis), ici c'est le seigneur des ténèbres le grand méchant.
Et il envoie des zombies refroidir le père de Ramis qui enquêtait sur eux (mais trop tard, il avait déjà prévenu Albator).

Le fiston revient d'une virée nocturne de bastons et découvre son pauvre paternel étendu raide mort.
Il se met alors à pleurer comme une madeleine, ce qui est rassurant : pas si sans coeur que ça le fiston.

Alors qu'il est toujours prostré au dessus du corps de son père, Stelli arrive (elle ne sait pas ce qui s'est passé) et n'en a visiblement rien à foutre que le paternel il soit clamsé : elle ne demande même pas à Ramis comment il va, elle lui dit juste de regarder la télé car Albator va se faire arrêter par la police.
Elle enjambe le corps comme si de rien était et va se coller contre Ramis (rappellez-vous qu'elle veut pécho) qui a allumé la télé.

Voilà le résumé des deux premiers épisode...
Alors comment dire... c'est du grand n'importe quoi : c'est ça "une version plus mâture?"
Où est l'esprit d'honneur de respect et de justice, ainsi que l'humour, de l'oeuvre originale ?

Ah oui, le vendeur m'avait prévenu, le scénario et la réalisation n'est pas de Leiji Matsumoto "et c'est tant mieux" qu'il m'avait dit...

Bah sans moi, désolé.

Samedi 18 février 2006

Lutin 2 ans... :'(

Mercredi 1 février 2006

Bienvenue aux nouveaux !

Dimanche 22 janvier 2006

Autoportrait

C'est super PC City : c'est le discount de l'informatique. On y trouve de tout à des prix plus mieux moins chers que chez le concurrent !

Oh une palette graphique à pas chère !
Bon, y a encore du travail à faire :D

Bande son du moment (il paraît que ça fait "in" de marquer ça sur les blogs) :
Patlabor Complete Vocal Collection

(nan, je ne fais pas une fixation sur Patlabor ;) ).


Vendredi 23 septembre 2005

Interview de Bill Mitchell

Sorti de l’imagination débridée de Bungalow Bill (qui lui est un vrai forumer en chair et en os), Bill Mitchell est un dessinateur de comics aux prises avec sa création, Mister Sun.

Pour tout savoir sur Mister Sun et apprécier pleinement cet interview, visitez le site de Bungalow Bill.

Vance : Bonjour monsieur Mitchell. Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bill Mitchell : Je suis le créateur de l’équipe des Protecteurs, qui est une équipe qui a juré de protéger le monde contre plein de menaces et qui comportait à l’origine cinq membres.
Bob Manch m’a fait l’amitié d’éditer leurs aventures.
Sinon, je suis marié, je n’ai pas d’enfant.

Vance : Comment vous est venue l’idée de Mister Sun ?

BM : J’admirais l’équipe des Défenseurs qui comportait un personnage  mystique et préscient et j’ai voulu faire un personnage aussi mystique que le Docteur Strange.
Je m’amuse beaucoup à lui trouver des formules magiques pompeuses et rigolotes.
Je n’imaginais pas que ce personnage prendrait une telle place dans ma vie : si j’avais su... (rires)

Vance : Justement, on raconte qu’un fan grimé en Mister Sun a pénétré chez vous… 

BM : (rires) Hum… Il est vrai que j’ai vécu un tel incident mais n’en parlez à personne. En fait, il déclare mordicus qu'il s’agit de Mister Sun et qu’il cherche sa liberté. Mais je ne lui ai rien demandé, je ne peux rien pour lui.
Maintenant, s’il s’amuse à gâcher ma vie, ça ne peut plus durer. Il va même jusqu'à porter plainte !

Vance : Hu-hum. Bien… parlez-nous un peu de la concurrence.

BM : Master (auteur de La vie de forum ndlr) est un immonde plagiaire mais il me doit tout. Non, retirez ce sujet !
Master est un peu mon fils spirituel et il a de très bonnes idées… Heu non ! Je n’ai rien dit : Master est fou.

Vance : Que pensez-vous de la similitude entre le nom de ce dessinateur et le personnage de votre comics (Master est l’ennemi juré des Protecteurs, ndlr) ?

BM : C’est un clin d’œil, mais c’est un nom tout à fait adapté pour un mégalomane.
Non ! Retirez ce que j’ai dit !

(Là dessus, une personne plutôt âgée, avec une grande cape rouge s’assoit à côté de nous)

Inconnu à la cape rouge : Comment ! ? Tu es encore en train de parler de Master, cet infâme traître ? Saligaud !

BM (s’adressant à l’inconnu) : Calme-toi ! On avait dit que tu ne viendrais pas !
Je n’ai pas besoin que tu viennes colporter des ragots ! Rentre à la maison ou je te dessine.
(puis s’adressant à moi) Vous n’avez rien vu, d’accord ? (rire géné).

NDLR : conformément au souhait de Bill Mitchell, Vance n'a pas tenu à ce qu’il soit fait mention de cet incident dans la retranscription de l’interview. Toutefois, notre rédaction a choisi de ne rien cacher à ses lecteurs des mésaventures de Bill Mitchell.

Vance : Avez-vous des projets pour un éventuel retour de Dragon Vert (membre fondateur des Protecteurs, terrassé par Master dans le premier numéro de Mister Sun, ndlr) ?