Ore Sanjou !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche 1 janvier 2006

Starfire

Le crayon à la main, je m'arrête deux secondes, le temps de pister le script que j'ai reçu six jours plus tôt. Ce qui m'attend au niveau du dessin va être énorme, attendez-vous à voir des scènes impressionnantes où l'on pourra observer des combats entre de simples soldats contre des monstres assoiffés de sang. Vu comme ça, on se croirait sur les plages de Normandie. Pas du tout, l'histoire se déroule en plein Moyen-Âge (ajouté en plus un style vestimentaire qui s'approche d'avantage du monde contemporain) sur une île où vit un peuple.
L'intrigue principale est liée au volcan, qui est située sur l'île.
Le mystère qui plane autour de cette montagne, va laisser des traces. Pas sur un petit rayon mais sur l'échelle planétaire. Le final de cette histoire aura de grandes répercussions sur l'avenir du monde. Ne vous attendez pas à une simple histoire où les gentils gagnent à tous les coups. Vu le récit des batailles, les scènes seront morbides à souhait.
Le projet a débuté en Octobre 2003. Notre ambition était de réaliser une BD dans le cadre du lycée (et non de l'éditer). J'ai failli l'arrêter vu la lenteur du projet pour un autre (La création d'un fanzine qui ne verra jamais le jour).
Janvier 2004 : Pendant mon stage, j'apprends qu'un de mes collègues nous avait inscrit pour le festival des lycéens dans le cadre de la BD. La nouvelle aurait dû me faire sourire mais on n'avait rien réalisé (aucune planche n'était faite et le scénario n'avançait pas).
Les vacances d'hiver ne m'ont pas servies pour aller skier mais pour commencer (enfin) mes premières planches (six).
Mars et le printemps arrivent (vu le temps, on se croirait en automne), le projet avance et rattrappe facilement son petit retard. J'apprends par la bouche de mon proviseur, que la BD pourrait être éditer. Je dis "pourrait", car dernièrement, après une petite réunion, nous apprenons que le projet BD n'est pas prioritaire dans le budget de la rentrée 2004/2005, les heureux élus sont ceux d'une classe de vente, ce qui est normal vu que notre projet ne fait pas partie du domaine scolaire.
Si (et je préfère commencer cette phrase par ce petit mot, vu les rumeurs concernant notre travail) le projet est accepté, et si le budget soit avancé correctement, il n'y aura aucun souci pour présenter le projet à Angoulême. Pour l'édition, il va falloir attendre un peu plus. La cause : l'administration, qui va sûrement repousser la sortie de la BD, ce qui me génerait un peu. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs, attendons avant de conclure.
Ce qui est sûr, c'est que la BD sera bel et bien finie pour septembre. Au moment où j'écris ces lignes, j'en suis à la 16ème planche, il me reste environ deux mois pour la terminer complètement.
Le seul souci dans l'histoire est le budget que l'académie va nous accorder pour l'année prochaine...
Quelles seront les conséquences de ces petits soucis ?
Le projet sera-t-il réalité ?
Toutes les réponses à la rentrée.
En attendant, je ne m'arrête pas à de simples rumeurs, je continue les dessins (pour être dans les temps), et je croise les doigts. - y en a besoin - 
Pour voir le reste du Guld Mag où à été publié cette pin up cliquez sur l'image ci-dessous. 

Dimanche 26 juin 2005

Batmania

Trois jours à la campagne chez mes parents, un carnet de croquis et un crayon en main : j'étais parti pour croquer la Bière des étoiles et voilà ma princesse Leïa qui devient... Batgirl !

Foutue Batmania ;)